Aller au contenu principal
Les ventes de Fleury Michon reculent en GMS

Au premier semestre 2016, Fleury Michon a vu son chiffre d’affaires légèrement reculer de 0,7% à 372 millions d’euros, a annoncé le groupe dans un communiqué.

Thumbnail
Le jambon serrano continue de séduire les Français
Les exportations de jambons serrano espagnols continuent de progresser, notamment avec l'arrivée de nouveaux acteurs au sein du Consorcium.
LDC investit 24 millions d’euros dans sa filiale Celvia

La filiale Celvia du groupe LDC investit sur le site de Sérent (56) pour reconquérir des parts de marché en restauration hors domicile et sur les produits alimentaires intermédiaires pour l’…

Thumbnail
Labeyrie se lance dans la charcuterie haut de gamme
La marque Labeyrie continue d'étendre son territoire et s'attaque à la charcuterie premium, en commençant par l'Espagne.
Croissance de la division alimentation de La Floridienne

La division Alimentation festive de La Floridienne a enregistré un CA de 172 M€, en hausse de 7 % en 2015 (avec une rentabilité en forte hausse).

Pierre Martinet envisage une usine en Espagne

Dans une interview à la revue espagnole InfoRetail, Pierre Martinet a annoncé son intention d’avoir une usine sur la péninsule ibérique d’ici à 2017.

Thumbnail
Cooked by se repositionne sur les plats frais premium
La marque qui fête ses 10 ans simplifie son nom, élargit sa gamme et gagne de nouveaux référencements.
Listeria : rappel de charcuteries Regal Catalan

Roussillon Salaisons a procédé « par mesure de précaution » au retrait de la vente et au rappel de produits de charcuteries de la marque Regal Catalan dans douze départements après la mise en…

Fleury Michon mène une opération de transparence sur la charcuterie

Fleury Michon renouvelle auprès des consommateurs son opération de transparence en ouvrant deux de ses usines vendéennes de charcuterie à la visite l’été prochain, après les avoir incités à venir…

Thumbnail
Les charcuteries sont dopées par la consommation hors domicile
La consommation de charcuteries-salaisons a progressé de 1,8 % en volume en 2015, bénéficiant de l'effet bistrot.