Aller au contenu principal
Thumbnail
Le maïs et le blé dégringolent

Dans son rapport mensuel sur les estimations de production mondiale de céréales et d’oléagineux, l’USDA a prévu une récolte de maïs plus importante qu’anticipé pour l’exercice 2019/2020 aux États-…

Thumbnail
Chicago: la météo fait monter maïs, blé et soja

Les prévisions météo sont à un temps plus chaud et sec, peu propice au maïs.

Thumbnail
Céréales : marché baissier

Les prix du blé tendre européen étaient en baisse en ce début de semaine dans le sillage de Chicago, subissant à la fois la pression de bonnes moissons, l’amplification de la guerre commerciale…

Thumbnail
Chicago : maïs, blé et soja reculent avec la météo

Les prix du maïs, du blé et du soja ont nettement reculé mercredi alors que les prévisions météo anticipent un temps plus favorable aux récoltes qui pourraient donc être meilleures que prévu.

Thumbnail
Le blé dans le vert, le maïs et le colza dans le rouge

Alors que les cours du blé outre-Atlantique étaient tirés à la baisse par une légère amélioration des notations des cultures, les prix européens ont commencé la semaine sur un mouvement de hausse…

Thumbnail
Chicago : le blé en hausse avant de faibles précipitations

Au cours des dernières semaines, les cours du blé, soumis aux aléas météorologiques, ont beaucoup fluctué.

Thumbnail
Céréales : la faiblesse de l’euro soutient le blé

Le blé européen continuait hier d’être porté par la faiblesse de l’euro, tombé à un niveau plus bas face au dollar depuis fin mai, gommant en deux séances le repli du début de la semaine.

Thumbnail
Chicago : le blé monte face aux craintes sur la production

Les cours du blé ont terminé en nette hausse mercredi à Chicago alors que la production mondiale est menacée par des températures très élevées dans certaines zones.

Thumbnail
Céréales : L’offre plus présente que la demande

Dans l’Hexagone, la moisson connaît une forte accélération des chantiers avant l’arrivée annoncée des orages.

Thumbnail
Céréales : la moisson avance, la sécheresse inquiète

La hausse des prix du blé provoquée en fin de semaine par l’USDA, annonçant une baisse de 4 Mt de la production russe de blé, a fait long feu.