Aller au contenu principal

Carrefour : un accord a été trouvé pour 3 000 départs

Un accord de rupture conventionnelle collective portant sur un maximum de 3 000 départs dans les hypermarchés Carrefour va pouvoir entrer en vigueur grâce à la signature de deux organisations pesant plus de 50% du personnel, Force ouvrière (46%) et la CGC (7%), selon ces syndicats. Le distributeur entend se recentrer sur l'alimentaire, avec une restructuration touchant six secteurs (caisses des stations d'essence, rayons hifi-électroménager et bijouterie, traitement des recettes en magasin, encadrement et services de paie). La CGT ne signera pas l’accord, considérant qu’il « détruit l’emploi ». Une fois formellement signé par les deux syndicats, l'accord sera soumis à la direction régionale du Travail (Direccte) pour une entrée en vigueur estimée en juin.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Autres filières
Tesco supprime 1 200 emplois administratifs

Le distributeur britannique Tesco va supprimer 1 200 emplois administratifs…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Nouveau plan social dans la filiale logistique d’Intermarché

La filiale logistique d'Intermarché (Groupement Les Mousquetaires) vient d'…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Lidl France : manifestation pour dénoncer les conditions de travail

Quelque 100 à 150 salariés de Lidl, dont de nombreux représentants du…

Les acteurs de l'agroalimentaire
The Food Life relie supermarchés et associations

Pour encourager les grandes surfaces à donner leurs invendus aux associations caritatives et…