Aller au contenu principal

Carrefour lance un audit de ses abattoirs et leur impose la vidéosurveillance

Le distributeur Carrefour a annoncé hier le lancement d’un audit indépendant de l’ensemble des abattoirs fournissant les marques Carrefour, Carrefour Bio, Reflets de France, ainsi que les Filières Qualité Carrefour, selon le référentiel de protection animale établi par l’association Œuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs (OABA). En parallèle, le distributeur « demande à l’ensemble de ses fournisseurs d’équiper leurs abattoirs de caméras », selon un communiqué. 84 audits vont être réalisés avant la fin de l’année 2019 par le Bureau Veritas à partir du référentiel de l’OABA. Le premier audit a eu lieu le 20 décembre à l’abattoir de Limoges.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
Bien-être animal : les ONG accentuent la pression

Greenpeace a publié lundi une cartographie des « fermes-usines » en France, tandis que CIWF…

Viandes
Industriels, grossistes et salariés de la viande contre la démarche de Carrefour

Quelques jours, après l’annonce de Carrefour souhaitant imposer à ses abattoirs fournisseurs la…

Viandes
Dégradations antispécistes dans le Nord : deux suspects en détention provisoire

Deux activistes antispécistes présumés ont été placés en détention provisoire dans le cadre d'…

Viandes
La grande distribution allemande affiche le mode d’élevage

Depuis avril 2019, huit enseignes de la grande distribution allemande * informent le…