Aller au contenu principal

Bruxelles affirme sa stratégie contre les perturbateurs endocriniens

Hier, la Commission européenne a adopté une communication sur sa stratégie de lutte contre les perturbateurs endocriniens. Cette stratégie se fonde « résolument sur des données scientifiques et sur l’application du principe de précaution », souligne un communiqué de la Commission européenne. Elle visera : à réduire le plus possible l’exposition globale aux perturbateurs endocriniens, « à accélérer le développement d’une base de recherche approfondie pour une prise de décisions efficace et tournée vers l’avenir », et « à promouvoir un dialogue actif permettant à toutes les parties prenantes d’être entendues et de travailler ensemble ». 

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
7,5 millions de produits alimentaires contrefaits saisis en Europe

La Commission européenne vient d’indiquer qu’en 2017 plus de 31 millions de produits contrefaits…

Volailles
Le Danemark pointe la surconsommation d’antibiotiques dans le Sud

« L’UE doit se préoccuper de la consommation croissante d’antibiotiques – particulièrement…

Volailles
Grippe aviaire dans la faune sauvage en Pologne

Hier l’OIE (organisation mondiale de la santé animale) a reçu la confirmation de cas d’influenza…

Les acteurs de l'agroalimentaire
133 millions d’euros alloués à la promotion des produits agricoles

La Commission européenne a augmenté le budget alloué à la promotion des produits agricoles de l’…