Aller au contenu principal

Bruno Le Maire se refuse à interdire l’E171 dans l’immédiat

Malgré la demande d’une vingtaine d’associations fin décembre dans Le Monde, Bruno Le Maire a indiqué cette semaine dans l’émission « C à vous » sur France 5 son intention de ne pas signer de décret d’interdiction de l’E171 dans l’immédiat mettant en avant des « évaluation différentes » sur la dangerosité potentielle du produit. En attendant une nouvelle évaluation de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses), promise pour la rentrée de 2019, Bruno Le Maire s'en remet aux fabricants. « Dans le doute, c'est aux industriels de s'abstenir », affirme ainsi l'ancien ministre de l'Agriculture qui assure que « la priorité sanitaire est une priorité absolue ».

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
Les nanoparticules de dioxyde de titane bientôt bannies en France   

Le gouvernement va demander la suspension « avant la fin de l'année » de l'utilisation…

Les acteurs de l'agroalimentaire
E171 : Bruno Le Maire demande à l’Anses d’accélérer ses travaux

Sous la pression de plusieurs associations de consommateurs et ONG, Bruno Le Maire a demandé…

Réglementation
Restriction en douceur de substances aromatiques

Un règlement européen bride l’usage de substances aromatisantes.