Aller au contenu principal

Broutards : tonique en animaux légers

© Gutner archives

Broutards : La semaine dernière, la demande était clairement orientée sur les animaux légers (moins de 450 kg) et correctement vaccinés contre la FCO de type 4 et 8 depuis plus de 60 jours, ce qui a conduit les tarifs de ces broutards à gagner quelques centimes dans une ambiance commerciale active. En revanche, du fait du moindre intérêt des importateurs italiens, les animaux lourds ont été moins recherchés et les tarifs étaient plus difficilement reconduits. Les animaux non vaccinés trouvent toujours difficilement preneurs, sauf les moins lourds. En femelles, le commerce restait régulier et les tarifs peu évolutifs. À noter, certains marchés étaient situés dans des zones pénalisées par la météo et ont vu les apports reculer.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Viande bovine : le désintérêt des ménages se poursuit

Bovins : Les achats de viande bovine fraîche par les ménages français ont…

Viandes
Broutards : horizon dégagé, commerce régulier

Bovins : Les stocks de mâles de 6 à 12 mois étaient stables en décembre, selon…

Viandes
Viande ovine : nouveau déclin des achats des ménages

Ovins : Les achats de viande ovine par les ménages français ont reculé de 4,5…

Viandes
Bovins : les opérateurs attendent le printemps

Bovins : Le commerce des animaux maigres reste régulier, mais le manque de…