Aller au contenu principal

Bovins : les États-Unis démarrent un nouveau cycle

L’USDA a publié son dernier recensement : au 1er juillet 2019, le cheptel bovin américain s’établissait à 103 millions d’animaux, au même niveau qu’un an plus tôt. Or le cheptel bovin américain suit un cycle de contraction et de développement avec des phases de 6 à 8 ans et cette stabilisation laisse entendre que la phase de croissance touche à son terme. À 41,7 millions d’animaux, le nombre de vaches recule de 0,2 %. C’est la première baisse depuis 2014, liée à la contraction du cheptel laitier (-1,1 %). Les anticipations sont à une hausse des abattages dans les douze prochains mois, avant un probable ralentissement fin 2020. Pour l’heure, le marché intérieur est tonique, que ce soit pour la consommation à domicile ou hors foyer, tiré par la bonne santé économique du pays.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Bovins : la production américaine rebondit

Bovins : Après être descendue en 2015 à son plus bas niveau depuis 1993, la…

Viandes
Ovins : la Nouvelle-Zélande en retrait au Royaume-Uni

Ovins : D’octobre 2016 à juin 2017, les abattages d’agneaux…

Viandes
Bovins : la production irlandaise décolle

Bovins : La production irlandaise de viande bovine a progressé de 5 % sur les…

Viandes
Ovins : la consommation chinoise va encore grimper

Ovins : La consommation chinoise de viande ovine reste très limitée, elle…