Aller au contenu principal

Biodemain soutient les producteurs en conversion

Maxime Durand et Stéphane Delebassé, alors encore étudiants en cursus Iteem (Centrale Lille-Skema School), ont créé il y a un an la marque Biodemain. L’idée est d’aider des agriculteurs en conversion vers le bio. « Le déclencheur : mon grand-oncle qui a voulu convertir son élevage en Bretagne, et ça s’est très mal passé », raconte Maxime Durand. L’aventure commence par la vente de produits issus d’agriculteurs en conversion sur les marchés le week-end, en les rémunérant au moins 20 à 30 % de plus qu’en conventionnel. « La semaine prochaine, on sera présents dans onze points de vente, la moitié étant des E.Leclerc », explique Maxime Durand.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire, Bio
Franprix : les jus d’orange libre-service passent au bio

Franprix annonce qu’à partir d’aujourd’hui le jus d’orange frais proposé dans ses 420 magasins…

Autres filières, Bio
Leclerc montre de fortes velléités dans le bio

« Leclerc a pour objectif d’ici à 2020 de devenir le premier distributeur de produits bio en…

Fruits et légumes, Bio
Cœur de Roussillon référencée chez Biocoop
En janvier, le secteur épicerie-liquide de Biocoop a accueilli un nouveau fournisseur : Cœur de Rous
Autres filières, Bio
E-commerce bio : Greenweez étend son offre au frais

Filiale du groupe Carrefour, le spécialiste de la vente en ligne de produits bio, Greenweez, a…