Aller au contenu principal

Bilan en demi-teinte des fêtes de fin d’année

© Normandie Fraîcheur Mer

À l’heure du bilan des fêtes de fin d’année, le tableau est nuancé. Si les poissons fins et les crustacés ont été très recherchés et ont vu leurs tarifs décoller, le commerce a été plus compliqué en coquilles St Jacques. Alors que les disponibilités étaient abondantes cette année, la demande était prudente. Il semble que les GMS aient joué la carte de la mesure dans leurs achats dans un contexte social assez imprévisible. En conséquence, les prix ont été peu élevés sur la période, que ce soit au stade de gros ou au détail (en semaine 52, -4,8 % par rapport à l’an dernier en GMS selon FranceAgriMer).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Autres produits
Début d’année morose pour les coquillages

Le bilan des premiers mois de l’année est plutôt mitigé quant à la tenue de la consommation…

Autres produits
Sole : des volumes en repli par rapport à 2012-2016

Les volumes hebdomadaires vendus en criée de sole cette année sont restés sensiblement égaux à…

Autres produits
Importations : hausse au premier semestre

Les importations françaises de produits de la mer ont progressé au premier semestre de 8 % en…

Autres produits
Début de saison pour la coquille St Jacques

La campagne de coquille Saint-Jacques a démarré en début de mois.