Aller au contenu principal

Bien-être animal : le Cese souhaite une approche globale

Le Cese a adopté le 28 novembre 2019 un avis sur le bien-être animal. © Cese

Dans un avis adopté le 28 novembre 2019 à la quasi-unanimité, le Conseil économique, social et environnemental (Cese) s’est prononcé pour une approche globale de la question du bien-être animal, associant ce dernier avec celui des éleveurs et des salariés de l’industrie de la viande. « C’est en assurant de bonnes conditions de vie et de travail aux femmes et aux hommes que le bien-être des animaux sera possible », estiment dans leur introduction les deux rapporteurs de cet avis, Anne Garreta, représentante des salariés (CGT), et Marie-Noëlle Orain, personnalité associée du Cese et elle-même éleveuse.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Abattoir d’Houdan : le procès des militants L214 reporté

Le procès à Versailles de deux militants de l'association de défense des animaux L214, qui…

Viandes
Olivier Falorni défendra la vidéosurveillance dans les abattoirs

Le Figaro et France 3 Nouvelle-Aquitaine/Charente-Maritime ont repris le sujet de la…

Viandes
Abattoirs : la formation plutôt que les caméras, prône S. Travert

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert a donné dimanche la priorité à la formation des…

Viandes
Le procès de l’abattoir de Mauléon à nouveau reporté

Suite à la diffusion d’une vidéo par L214 filmée en caméra cachée, le procès de l’abattoir de…