Aller au contenu principal

Après la signature, les acteurs attendent des éléments législatifs

© DR

A la suite de la signature hier au ministère de la charte d’engagement, les réactions ont été nombreuses. Coop de France « émet de sérieux doutes sur sa véritable portée économique » et « demande une concrétisation législative rapide ». Pour la fédération, la charte proposée « n’active qu’un levier comportemental », alors que l’évolution des relations commerciales doit également passer également par un « levier législatif ».

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
Relations commerciales : les acteurs s’engagent autour d’une charte

Ce mardi 14 novembre, les représentants des agriculteurs, de l’industrie agroalimentaire et de…

Les acteurs de l'agroalimentaire
#EGA : Quelles sont les mesures envisagées par le gouvernement ?

Après cinq mois de travaux, les Etats généraux d’alimentation se clôturent aujourd’hui à Bercy…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Le relèvement du SRP doit bénéficier aux agriculteurs, selon S. Travert

Les bénéfices du relèvement du seuil de revente à perte des produits…

Les acteurs de l'agroalimentaire
#Egalim : l’Ania écrit à Macron, Leclerc le menace

A la veille de la prise de parole d’Emmanuel Macron, la tension est palpable dans la filière…