Aller au contenu principal

Anticipez pour mieux passer le témoin

Au centre, Léonard Prunier, codirigeant de la Maison Prunier, lors du colloque Agrofinance le 20 novembre 2018. © Vincent Motin/Réussir Agra

« La transmission est un enjeu national pour l’économie française », s’est ainsi exprimé Bernard Fraïoli, président de l’association Cédants et repreneurs d’affaires (CRA), au colloque Agrofinance le 20 novembre 2018 à Paris, « car beaucoup d’entreprises disparaissent ou sont cédées trop tard ». La transmission est un moment important. C’est un sujet qui se prépare longtemps à l’avance, avec un accompagnement spécifique.

« Le cédant ne doit pas être l’homme invisible. Le dirigeant a peur de se dévoiler. Il part trop tard et l’entreprise se vendra moins bien », estime-t-il. La transmission ne se fait pas en un claquement de doigts. « Deux ans de préparation sont nécessaires. Il faut être accompagné, donc se dévoiler », note Bernard Fraïoli.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Dossiers
Transmettre son entreprise : une question de relations

La voie rêvée de nombreux patrons d’entreprises familiales est la transmission dans le cadre…

Dossiers
Comment les sucriers se sont préparés à l’après-quota

Les trois principaux industriels du sucre français résultent de regroupements relativement…

Dossiers
Mieux gérer les pics d’activité et être plus réactif

Des solutions informatiques et des organisations du travail aident les entreprises…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Un fonds italien monte en puissance

Unigrains, qui sponsorise le Fondo alimentare italiano (FAI), informe que ce fonds dédié aux PME…