Aller au contenu principal

Ania : « on va demander un droit de suite aux Egalim »

Catherine Chapalain, directrice générale de l'Association nationale des industries alimentaires. © DR

Les Marchés Hebdo : L’Ania a réagi vivement au projet de taxation des saisonniers dans le cadre de la réforme des retraites annoncée cet été. En quoi l’agroalimentaire serait particulièrement affecté par cette mesure ?

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Dossiers
L’Ania défend le système

« Nous attendions ces ordonnances.

Les acteurs de l'agroalimentaire
L’Ania appelle au « réveil de la filière » agroalimentaire

Pour redresser la tête en 2017, l’industrie agroalimentaire doit retrouver de…

Les acteurs de l'agroalimentaire, Bio
#Egalim : le gouvernement précise le contenu de la future loi

« Nous déposerons un projet de loi début 2018.

Les acteurs de l'agroalimentaire
Le Cese adopte un avis sur la compétitivité des filières agroalimentaires

Le Conseil économique, social et environnemental (Cese) a adopté, le 24 janvier, en séance…