Aller au contenu principal

Aliments ultra-transformés : de quoi parle-t-on ?

© mizina - stock.adobe.com

En 2009, l’université brésilienne de São Paolo a classifié les aliments selon leur degré de transformation. La classification Nova était née. Elle a initialement servi à faire le lien entre la progression de l’élaboration des aliments et de l’obésité au Brésil. Puis elle a permis aux organismes internationaux comme la FAO de caractériser les régimes alimentaires de différentes populations. La classification Nova distingue les aliments ultra-transformés (AUT), traduction du portugais alimentos processados.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Dossiers
Animer pour piloter au plus juste l’outil de production

Optimiser l’emploi des ressources et matières premières demande un suivi…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Une étude fait un lien entre aliments ultratransformés et santé

Des chercheurs français ont publié lundi une grande étude sur le lien entre aliments…

Dossiers
Panorama des innovations présentées à Paris

Alors que le Sial a fermé ses portes le 20 octobre dernier, Les Marchés…

Dossiers
Des emballages de plus en plus vivants

Parce qu’on leur demande d’être toujours plus changeants, attirants,…