Aller au contenu principal

Agriculture et alimentation au cœur du Grand débat national

Il a été plusieurs fois question d’agriculture et d’alimentation hier à l’occasion des conclusions du Grand débat national, présentées lors d’une matinée de restitution au Grand Palais à Paris. Mandatés par le gouvernement OpinioWay et le consortium Berger-Cognito-Bluenove ont apporté une première synthèse des propositions. Ainsi parmi 530 300 contributions sur le thème de la fiscalité et des dépenses publiques provenant de 412 419 répondants, 12,9% ont exprimé le souhait de voir la TVA baisser sur les produits de première nécessité.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
Les nappes phréatiques anormalement basses

Les deux tiers des nappes d’eau souterraines (67 % au 1er mai) affichent un niveau…

Les acteurs de l'agroalimentaire
La répartition de la valeur, priorité des états généraux

Les états généraux de l’alimentation débuteront « début juillet », sous le pilotage du…

Dossiers
Une « vraie vision économique » espérée

Coop de France est convaincu que la question centrale de la rémunération des producteurs passe…

Dossiers
#EG Alim : ambitions et mode d’emploi

« Les états généraux de l’alimentation reverront le partage de la valeur dans le modèle…