Aller au contenu principal

Agneau : un plancher atteint ?

À 6 €/kg, le prix moyen pondéré de l’agneau français se situait 3,8 % sous son niveau de l’an dernier en semaine 24. La baisse semble néanmoins moins prononcée que les semaines précédentes ce qui donne à certains opérateurs l’impression qu’un plancher pourrait avoir été atteint. L’après-Pâques a été très difficile cette année et la baisse saisonnière a été marquée. En cause, une consommation maussade et des importations toniques, qui plus est à des prix inférieurs à l’an dernier. À respectivement 6,45 €/kg éc et 5,48 €/kg éc en mars, les prix des carcasses d’agneaux réfrigérées importées d’Irlande et du Royaume-Uni étaient 5 % et 17 % moins élevés qu’en 2018, selon l’Idele. Une nouvelle baisse des prix des peaux a en outre contribué à accentuer le marasme.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Gros bovins : raffermissement du prix moyen européen

Bovins : Selon Bruxelles, le prix moyen des gros bovins en Europe s’est…

Viandes
Agneau : hausse saisonnière de la présence britannique

Ovins : L’heure est au regain d’intérêt pour la viande ovine britannique, comme…

Viandes
Petit vent de fermeté sur les marchés en vif

Gros bovins : Nouvelle semaine de perturbations logistiques pour les…

Viandes
Baisse du prix moyen de l’agneau en Europe

Ovins : Le prix moyen de l’agneau lourd dans l’Union européenne s’est installé…