Aller au contenu principal

Agneau : un peu de mieux

© JC Gutner

Le marché des agneaux français se montrait assez tonique cette semaine pour les bons animaux lourds du centre de la France, porté par une demande au rendez-vous et une offre assez modeste et de qualité. Le commerce restait plus compliqué dans les agneaux légers du Sud. Dans l’ensemble, les prix n’en restent pas moins inférieurs à leur moyenne quinquennale et manquent de ressort, dans un contexte de marché assez encombré par les marchandises britanniques compétitives ces derniers mois. Sur le marché de la viande, les opérateurs ressentaient aussi un léger mieux, avec des disponibilités moins pressantes et une offre plus mesurée.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Gros bovins : raffermissement du prix moyen européen

Bovins : Selon Bruxelles, le prix moyen des gros bovins en Europe s’est…

Viandes
Agneau : hausse saisonnière de la présence britannique

Ovins : L’heure est au regain d’intérêt pour la viande ovine britannique, comme…

Viandes
Petit vent de fermeté sur les marchés en vif

Gros bovins : Nouvelle semaine de perturbations logistiques pour les…

Viandes
Baisse du prix moyen de l’agneau en Europe

Ovins : Le prix moyen de l’agneau lourd dans l’Union européenne s’est installé…