Aller au contenu principal

La guerre des prix se poursuit dans un contexte toujours tendu

© DR

Le constat est sans appel : la guerre des prix se poursuit. A la suite de la réunion hier du comité de suivi des relations commerciales à Bercy, l’Ania observe que les négociations commerciales 2017 s’entament d’ores et déjà sur des demandes de baisses de prix. « La négociation, ou ce qui en reste, démarre sur les prix 3x net de l’année précédente pour demander de nouvelles baisses. C’est dangereux et inacceptable », explique Jean-Philippe Girard, le président de l’Ania. Selon l’observatoire de l’association, « de nombreuses remontées évoquent déjà à fin 2016 des demandes systématiques de déflation, souvent déconnectées des contextes commerciaux des fournisseurs », précise l’association.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
L’Ania salue les engagements de la distribution

Dans un communiqué daté du 7 novembre, l’Ania salue « la volonté des enseignes de s’engager…

Les acteurs de l'agroalimentaire
L’Ania appelle au « réveil de la filière » agroalimentaire

Pour redresser la tête en 2017, l’industrie agroalimentaire doit retrouver de…

Les acteurs de l'agroalimentaire
L’Ania alerte de nouveau sur le contexte des négociations

A un mois de la clôture des négociations commerciales annuelles entre la grande distribution et…

Dossiers
Des relations industrie-commerce toujours tendues

Le 9 mars dernier, par voie de communiqué de presse, l’Ania dressait un nouveau bilan « …