Aller au contenu principal

Pomme de terre : un marché sous tension

L’offre sur le marché du frais demeure limitée. Les producteurs se montrent peu pressés de vendre, la tendance actuelle laissant envisager de nouvelles hausses tarifaires. Et les producteurs qui ont une majorité de produits contractés ne souhaitent pas prendre le risque de ne pouvoir honorer tous leurs contrats, ce qui les dissuade d’écouler de la marchandise sur le marché.

Cette situation limite aussi la consommation. Ainsi, d’après le panel Kantar Worldpanel, sur le mois d’octobre 2016, les quantités achetées sur l’Hexagone ont reculé de 5,5 %, par rapport à la même période de 2015. Certains opérateurs craignent que le produit ne soit condamné à rester encore un certain temps en fond de rayon, ce qui empêche une meilleure fluidité dans la rotation des produits en magasins.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Fruits et légumes
La pomme reste le fruit le plus acheté par les ménages

Fruits : L’ambiance reste calme pour la pomme.

Fruits et légumes
Fruits : en 2016, hausse des prix et des achats

Le prix moyen d’achat des fruits a atteint 2,39 €/kg en 2016, c’est 6,4 % de plus qu’en 2015 et…

Fruits et légumes
Fruits frais : les enfants et les seniors sont moteurs

99,3 % des foyers Français achètent des fruits, 45,7 fois par an en moyenne, selon Kantar.