Aller au contenu principal

Le café hésite, le cacao se replie et le sucre résiste

Les cours du café ont connu une semaine mouvementée. Après avoir atteint lundi 2 199 dollars la tonne de robusta à Londres, au plus haut en plus de deux ans, les cours ont été pris dans les mouvements abrupts liés à l’élection présidentielle américaine, pour atteindre mercredi à 2 017 dollars la tonne. Le cours de l’arabica a connu un destin similaire, avec un plus haut en un an mardi à 176 cents la livre à New York avant de redescendre vendredi à 157,90 cents. Les niveaux tarifaires très élevés s’expliquent par le souhait des investisseurs spéculatifs, de profiter de l’engorgement du marché. Des investisseurs qui se sont ensuite empressés de liquider leurs positions alors que le réal sombrait face au dollar, qui s’est envolé après les élections américaines.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Autres produits
Le sucre et le cacao s’effondrent

La semaine dernière, le sucre et le cacao ont souffert d’attentes de production en hausse pour…

Autres produits
Le café rebondit, le cacao et le sucre se replient

Le café et le cacao ont fini la semaine en hausse après des accès de faiblesse, tandis que le…

Autres produits
Cacao, sucre, café : sous le poids d’un dollar fort

Le cacao, le sucre et le café ont évolué en légère baisse la semaine dernière dans des marchés…

Autres produits
Cacao, sucre, café : le repli se poursuit

Les cours du café, du cacao et du sucre ont reculé la semaine dernière, alors que le dollar…