Aller au contenu principal

Viande bovine : le désintérêt des ménages reste de rigueur

Gros bovins : Il y a bien eu un effet rentrée pour la filière bovine, du moins en termes de consommation. Selon FranceAgriMer-Kantar Worldpanel, les achats de viande fraîche par les ménages français ont rebondi de 3,8 % en cumul du 5 septembre au 2 octobre par rapport aux quatre semaines précédentes. Un sursaut à relier au retour des consommateurs dans les points de vente mais aussi à des opérations de promotion en grande distribution qui ont animé le rayon et attisé l’intérêt des consommateurs. Une petite amélioration qui ne compense par la désaffection du début d’année. En cumul du 28 décembre au 2 octobre, les achats des ménages sont restés en baisse de 4,3 % par rapport à la même période de 2015.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Regain d’intérêt pour les vaches laitières de qualité

Gros bovins : Sur les marchés en vif, le commerce des gros bovins finis gagne…

Viandes
Une consommation de viande de veau toujours en berne

Veau : Malgré un prix moyen d’achat parmi les plus élevés du rayon boucherie (à…

Viandes
Vaches : concours de Noël à l’horizon

Bovins : L’ambiance est calme sur les marchés en vif.

Viandes
Viande bovine : le désintérêt des ménages se poursuit

Bovins : Les achats de viande bovine fraîche par les ménages français ont…