Aller au contenu principal

La filière œuf établit son « contrat sociétal d’avenir »

Philippe Juven, président du CNPO, à la présentation du Contrat sociétal d'avenir de l'oeuf. © S. C.

Le CNPO, interprofession de l’œuf, se fixe un objectif : 50 % de pondeuses en élevage alternatif en 2022, et pose les fondamentaux de la mention « pondu en France ».

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Focus produits
Lapin : la filière a soif de changement

L’année « 2017 a été difficile pour la filière », reconnaît Dominique Le Cren,…

Focus produits, Bio
Le défi de l’équilibre entre offre et demande

La filière l’a annoncé dans son plan de filière, la distribution l’a clamé haut et fort, n’…

Aviculture
Œufs calibrés : reprise confirmée

Le regain d’activité se confirmait vendredi sur le marché français de l’œuf calibré, comme sur…

Aviculture
L’Europe accroît ses importations de volaille

Volaille : 616 029 tonnes équivalent carcasse (téc) de viande et préparations…