Aller au contenu principal

Phase de consolidation pour les céréales

Les cours des céréales, et du blé en particulier, se sont consolidés depuis le début de semaine. La très bonne activité du marché mondial — les pays importateurs profitant des prix bas pour s’approvisionner — soutient les prix. Le marché français en profite indirectement, bien que son manque de disponible exportable ne lui permette pas de bien répondre à la demande internationale. Sur le marché physique les primes corrigent en partie les fluctuations du marché à terme européen. Elles se situent actuellement à +4 euros rendu Rouen et +6 euros sur la Pallice. Le blé de qualité reste recherché et ferme en livraison rapprochée sur le marché intérieur, l’activité portuaire demeurant marginale. L’orge bénéficie de la fermeté du blé, mais manque de débouchés export. Le maïs s’est stabilisé.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Céréales
Hausse des cours à Chicago, malgré une ambiance stable

Les cours du maïs, du soja et, dans une moindre mesure, du blé ont progressé hier à Chicago, l’…

Céréales
Résistance des prix en fin de semaine

Le marché international du blé tendre reste très actif, mais la France n’y participe pas.

Oléoprotéagineux
Chicago : une demande solide fait monter les cours du soja

Les cours du soja ont monté lundi à Chicago, aidés par de bons chiffres sur la demande à l’…

Autres produits
Café : troisième année d’offre limitée en perspective

Les cours du café ont progressé la semaine dernière.