Aller au contenu principal

Baisse maximale en deux séances pour le porc français

© Inra

Porcs : Le prix de base 56 TMP a perdu 1 centime, portant le repli sur une semaine à 6 centimes, soit la baisse maximum autorisée entre les séances de jeudi et lundi. Pour le Marché du porc breton, cette orientation est à rapprocher d’une demande bien moins tonique pour des offres équivalentes et mesurées. Le manque de besoins est lié à une consommation terne et des débouchés export un peu moins dynamiques, en raison d’une concurrence un peu plus rude. Un contexte qui ne devrait pas s’inverser rapidement. Seul le niveau de l’offre, annoncé plus modéré, laisse espérer à l’amont une stabilisation des tarifs.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Porc : un commerce toujours aussi incertain

Porcs : L’orientation des cours ce jeudi à Plérin dépendra avant tout de celle…

Viandes
Gros bovins vifs : les prix reprennent de l’altitude

Gros bovins : Malgré un marché de la viande toujours terne et sans réelle…

Viandes
Veau de boucherie : pas encore de hausse saisonnière

Veau : La hausse saisonnière des cours des veaux de boucherie se fait attendre…

Viandes
Charcuterie : hausse du prix moyen sortie usine

Découpe : En cumul sur les huit premiers mois de l’année, selon l’Institut du…