Aller au contenu principal

Œufs : l’industrie marque le pas

Calibré : Les besoins en gros, moyens et petits œufs sont restés soutenus jeudi, pour une offre peu évolutive et tout juste suffisante, ce qui a continué de tirer les tarifs vers le haut. A noter que certains opérateurs ont commencé à observer un ralentissement de la demande, comme souvent à la veille de Noël.

Industrie : Les ventes d’œufs tout venant destinés à l’industrie se sont calmées cette semaine, d’autant plus que l’activité de l’industrie va se réduire avec les jours fériés des deux semaines à venir. La demande s’est montrée plus réservée, alors que l’offre demeurait largement suffisante. Les prix ont par conséquent corrigé à la baisse.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.