Aller au contenu principal

Œufs : l’activité commence à ralentir

Dans l’ensemble, le début de semaine de Noël a marqué le retour à une demande moins soutenue en œufs calibrés. Si certains opérateurs ont noté qu’un bon courant d’affaires persistait, d’autres à l’inverse, ont estimé que les besoins de Noël étaient désormais couverts, laissant place à ceux pour le nouvel an. Les disponibilités, de leur côté, se sont révélées suffisamment abondantes, voire relativement larges notamment en calibre P. En conséquence, les tarifs ont oscillé entre maintien et léger tassement.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.