Aller au contenu principal

La balance commerciale reste excédentaire

En cumul sur les neuf premiers mois de 2013, les importations françaises de produits laitiers ont grimpé de 15 % en valeur par rapport à la même période un an plus tôt, selon l’Institut de l’élevage. Dans le même temps, les exportations ont progressé d’un modeste +3 %, d’où une balance commerciale dont le solde reste excédentaire mais accuse un léger repli. A l’export, les fromages (+5 %) affichent de fortes hausses, ainsi que la poudre de lactosérum (+4 %) et surtout la poudre de lait infantile (+12 %) qui bénéficie d’une demande asiatique soutenue.
En ce début d’année, les besoins en poudres de lait de consommation humaine demeurent fermes. Asie, Afrique du Nord et Moyen-Orient sont à l’achat, ce qui maintient les prix à des niveaux élevés tant en poudre 0 % qu’en 26 %. Du côté des matières grasses, les cours se tiennent également. Nombre d’opérateurs notent toutefois un ralentissement de la demande, entraînant une fragilisation des cours. Les prix du beurre oscillent entre stabilité et léger repli, mais les volumes d’échanges restent étoffés tandis que les stocks peinent à se reconstituer. De quoi soutenir les tarifs à court et à moyen terme.