Aller au contenu principal

Beurre : cours orientés à la baisse

La collecte reste dynamique en Europe et rien ne laisse pressentir que son rythme faiblisse à court comme à moyen terme. Si cela n’a pour le moment pas permis la reconstitution de stocks conséquents de produits laitiers, certains opérateurs envisagent néanmoins que l’offre en beurre se révèle supérieure aux besoins du marché dès le printemps. Des anticipations qui pèsent un peu plus cette semaine sur les cotations du beurre allemand et néerlandais notamment, tandis qu’en France, les cours résistent mieux. Les écarts de tarif se réduisent entre l’Union et le reste du monde. Les marchés des poudres de lait et des fromages, pour leur part, sont fermes. Les disponibilités restent limitées, face à une demande mondiale toujours soutenue. En conséquence les cours se maintiennent, voire renchérissent sensiblement cette semaine.