Aller au contenu principal

Œufs : le calme reste de mise en Europe

Aucun grand changement mardi en France. Le calme restait de mise. L’effet début de mois ne devrait pas se faire sentir avant quelques jours, le retour des consommateurs dans les points de vente n’étant pas attendu avant ce week-end. Ainsi les grossistes comme les magasins étaient-ils peu aux achats. En amont, si certains ont adapté leur offre d’œufs calibrés aux besoins du moment, d’autres avaient trop de marchandises et réalisaient des concessions tarifaires. En non-calibré, en revanche, les volumes étaient toujours aussi larges et difficiles à écouler sans d’importantes baisses de prix. A noter que la lourdeur actuelle du marché de l’œuf de cage est aussi à mettre sur le compte de l’abondance de l’offre alternative.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.