Aller au contenu principal

Beurre : un marché un peu plus tendu

Quelques tensions sont relevées cette semaine sur le marché français du beurre. Si les cotations Atla et FranceAgriMer pour la semaine 23 se sont effritées, bon nombre d’opérateurs estiment qu’un vent de fermeté souffle aujourd’hui. Le marché apparaît très proche de l’équilibre offre/demande. A cela s’ajoute un taux de matière grasse qui s’érode depuis le début de l’année et le repli saisonnier de la collecte hexagonale, néanmoins toujours aussi soutenue. Selon FranceAgriMer, les volumes collectés en semaine 22 ont reculé de 1,4 % en une semaine mais restaient 4,5 % plus élevés qu’un an plus tôt.
En poudre de lait écrémé, aucun grand changement tarifaire n’est à signaler. L’ambiance commerciale est correcte, avec un petit regain d’intérêt à l’export du fait d’une demande ferme et de la moindre concurrence néo-zélandaise, comme tous les ans à cette période.