Aller au contenu principal

La MSA alerte sur le mal-être des agriculteurs

Flambée des appels à la permanence de prévention du suicide Agri’écoutes, envolée des demandes de prime d’activité (RSA), fréquentation des cellules d’urgence préfectorales : les preuves de l’épuisement moral des agriculteurs se multiplient, selon la Mutualité sociale agricole (MSA). La MSA relève une « montée en charge » des appels d’agriculteurs en détresse à la cellule Agri’écoutes, permanence anonyme 24/24H lancée fin 2014. Jusqu’à décembre 2015, Agri’écoutes recevait en moyenne 90 appels par mois, mais elle en a reçu 365 en janvier, 389 en février et 270 en mars, selon la MSA.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.