Aller au contenu principal

Zones défavorisées : Vivadour se mêle à la protestation

Des agriculteurs multipliaient hier les blocages dans différentes régions pour protester contre le projet de nouvelle carte des zones défavorisées. Le président de la coopérative Vivadour, Jean-Marc Gassiot, soutient pour sa part le maintien du classement en Zones défavorisées simples des communes concernées du Gers, du Piémont Pyrénéen et des départements limitrophes. La coopérative dispose, selon lui, des arguments techniques et économiques « sur la réalité des handicaps naturels » de ses territoires. « L’arrêt du versement d’une indemnité compensatoire se traduirait immédiatement par un renoncement contraint des exploitants à une activité d’élevage », avance l’élu de Vivadour.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Cooperl montré du doigt pour son influence sur le prix du porc vif

Les FRSEA de Bretagne et Pays de la Loire réitèrent leur critique du prix payé aux éleveurs de…

Autres filières
Trois anciens élus exclus de la coopérative Tereos

Le conseil de surveillance de Tereos, réduit à 15 membres après les récentes démissions ou non…

Divers
Pays de la Loire : 130 millions d'euros pour l'agri-alimentaire

Le président du conseil régional, Bruno Retailleau, a présenté son plan…

Les acteurs de l'agroalimentaire
La Cour des comptes préconise la fusion des chambres départementales d'agriculture

La Cour des comptes recommande de fusionner des chambres départementales d'agriculture car elle…