Aller au contenu principal

Volailles : un commerce de saison

Volaille : Le marché français de la volaille suit une tendance de saison. Vacances et seconde partie du mois limitent la consommation dans les grandes agglomérations et les régions peu touristiques, tandis que la demande s’anime dans les zones de villégiature. Les ventes de découpes de poulet et de dinde sont jugées correctes, sans plus, tandis que le poulet PAC conserve un courant d’affaires régulier, les rôtisseurs subissant un peu moins les aléas saisonniers de la demande. En canard, une offre mesurée permet d’entretenir la fermeté des prix. Les produits d’hiver (poules, lapin, coqs) profitent un peu de la météo mais pas autant que ne l’espérait l’amont de la filière.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Seuls les abattages de dinde progressent

Volaille : Sur les neuf premiers mois de l’année par rapport à la même période…

Aviculture
Volaille : l’Europe confirme son dynamisme à l’export

Volaille : L’Union européenne (UE) continue de tirer son épingle du jeu à l’…

Aviculture
Œufs : peu évolutif au Nord, plus animé en Espagne

Œufs : Le calme restait de mise mardi en France.

Aviculture
Volaille : les produits d’hiver perdent du terrain

Volaille : Le printemps donne un nouveau coup à la demande, déjà faiblissante,…