Aller au contenu principal

Volaille : le solde commercial français dans le rouge

En 2016, pour la première fois, la France a importé plus de volailles qu’elle n’en a exportées. La filière va porter ses efforts sur le marché de la restauration hors domicile pour inverser la tendance. Témoignages.

La consommation de volailles ne cesse de progresser dans le monde et en France, mais la filière tricolore peine à suivre le rythme. Pire, « la France affiche en 2016, pour la première fois, un déficit en volume, de 54 000 tonnes. La chute est rude », a lancé Vincent Chatellier, économiste à l’Inra, devant les interprofessions de la volaille de chair, réunies le 27 avril à Angers pour leurs assemblées générales.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Volailles
La filière foie gras résiste pour redémarrer à la mi-mai

Au 9 mars, le bilan dressé par le Cifog compte 3,7 millions de canards…

Focus produits
Volaille : bonne dynamique à prévoir d’ici 2030

Depuis 15 ans, la production mondiale de viandes de volaille progresse de 3…

Volailles
Importations de volailles : plusieurs pays imposent des restrictions à l’Allemagne

Plusieurs pays ont décidé de placer des restrictions à l’importation à la volaille allemande…

Aviculture
Volaille : l’Europe confirme son dynamisme à l’export

Volaille : L’Union européenne (UE) continue de tirer son épingle du jeu à l’…