Aller au contenu principal

Viande bovine : commerce estival

Bovins : Dans les grandes métropoles, le commerce est au point mort. Nombreux sont les habitants à avoir pris la direction des zones de villégiature et les détaillants et les restaurateurs à avoir baissé les rideaux. Dans ce contexte, l’activité des grossistes tourne au ralenti. Les disponibilités limitées modèrent la baisse des cours de la viande. Dans les zones de villégiatures, l’ambiance est plus dynamique, d’autant plus que les détaillants sont davantage aux achats maintenant qu’ils ont une vue plus claire de la fréquentation touristique des jours à venir. La demande est résolument tournée vers les produits de saison, à griller, notamment entrecôtes et bavettes.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Vaches : concours de Noël à l’horizon

Bovins : L’ambiance est calme sur les marchés en vif.

Viandes
Viande bovine : le désintérêt des ménages se poursuit

Bovins : Les achats de viande bovine fraîche par les ménages français ont…

Viandes
La baisse des achats des ménages se poursuit

Ovins : Les relevés Kantar-Worldpanel ne sont pas de nature à rassurer la…

Viandes
Début d’année difficile pour la viande d’agneau

Ovins : L’ambiance est assez lourde pour la filière ovine française en ce début…