Aller au contenu principal

Vers un PNNS plus sévère pour l’industrie

Le HCSP propose de taxer les produits notés D et E. © DR

« Si la prévalence de surpoids et de l’obésité chez l’adulte s’est stabilisée entre 2006 et 2015 elle reste à un niveau encore trop élevé, respectivement de 49 % et 17 % », peut-on lire dans la proposition de Stratégie nationale de santé 2018-2022 qui était soumise à consultation des Français jusqu’au 25 novembre. Les réponses collectées devront permettre d’enrichir le projet avant son adoption en comité interministériel de la Santé ce mois-ci.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Réglementation
Hausse de l’obésité infantile : le Conseil dit stop

« Quel parent n’a jamais été supplié par son enfant d’acheter des céréales ou des biscuits…

Réglementation
Le CNA pour la création d’un observatoire de la restauration scolaire

« Il faut veiller à ce que le budget « matières premières » de la restauration collective…

Nutrition
L’Efsa met en question les glutamates ajoutés

L’Efsa (European food safety authority) a réévalué la sécurité des glutamates utilisés comme…

Nutrition
Il existe une disparité d’accès à la restauration scolaire en France

« Si la fréquentation du restaurant scolaire est assez forte en France (70% des élèves…