Aller au contenu principal

Vers un marché de gros dans les Hautes-Alpes

Plus d'une cinquantaine de producteurs a sillonné avec Marc Dufour, directeur général de la Somimar, le marché de gros des Arnavaux, accompagnés du maire de Gap, des présidents de la CCI, de la chambre d'agriculture et de la chambre des métiers du département. © Somimar

Si tout reste encore à faire, l’idée d’installer un marché de gros dans les Hautes-Alpes fait son chemin et suscite l’adhésion de nombreuses structures : État, Région, département, les trois chambres consulaires et l’agence départementale de développement économique et touristique. « Il y a dans le département une belle offre de produits agricoles de qualité qui ne trouvent pas leur place sur les marchés de proximité. Comment expliquer qu’à Marseille, par exemple, on trouve plus de pommes du Limousin que des Hautes-Alpes ou que nos produits laitiers soient si mal représentés ?

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Volailles
Fermiers du Sud-Ouest investit pour le Poulet d’ici

La filiale de Maïsadour résiste bien sur les volailles fermières et améliore…

Fruits et légumes
Charlet et Advitam s’associent pour distribuer du frais des Hauts de France

La même détermination à promouvoir les produits frais agricoles des Hauts de France conduit deux…

Autres filières
L’Etat apporte 9,5 M€ au futur Min de Nantes

Jean-Michel Baylet, ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités…

Dossiers, Bio
« Nous allons mettre en place un carreau de producteurs bios »

Les Marchés Hebdo : Comment le Min Toulouse-Occitanie…