Aller au contenu principal

Veau : trop de carcasses R sur le marché

Les éleveurs laitiers ont de plus en plus recours à l’insémination sexée, ce qui se traduit par une progression des naissances de mâles croisés. Sur les sept premiers mois de l’année, ce sont ainsi 336 000 veaux croisés (lait-viande) qui sont nés, soit 15 % de plus qu’en 2016 et 20 % de plus qu’en 2015. À l’inverse, les naissances de veaux de races laitières reculent de 7 % par rapport à 2016 et de 6 % par rapport à 2015, à 1,393 million d’animaux, selon l’Idele. Dans ce contexte, les intégrateurs sont contraints de mettre davantage en place de veaux croisés, faute de laitiers, d’autant que le recours à l’importation n’est pas une solution, la grande distribution cherchant à afficher le logo viande de France (né, élevé et abattu en France).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Rebond des cours mais ambiance terne

Les prix ont progressé au sein de la filière veau de boucherie française.…

Viandes
B. Cazeneuve soutient la Ferme des 1 000 veaux

Bernard Cazeneuve se rendra « dans les semaines à venir » dans la Creuse pour soutenir…

Viandes
Broutards : léger repli des exportations en 2017

Bovins : Les exportations françaises de broutards pourraient atteindre 1,05 …

Viandes
Veau de boucherie : une production en mutation

Veau : La production française de veau de boucherie a fortement évolué en un…