Aller au contenu principal

Une étude préconise le développement des volumes issus de l’aquaculture

© CIPA

Une étude menée par le cabinet Gressard Consultants pour le compte de FranceAgriMer met en avant les faiblesses de l’offre de pêche française et préconise de développer les volumes issus de l’aquaculture pour les rayons de la grande distribution. « Seule l’aquaculture permet de répondre totalement aux qualités attendues par les distributeurs (volume, prix, prévisibilité, garantie sanitaire, certification environnementale) », indique cette étude présentée en conseil spécialisé « pêche et aquaculture » le 1er février dernier. L’organisation de la grande distribution repose sur la maîtrise de volumes importants et réguliers, que la filière de pêche française a du mal à suivre, selon l’étude.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Produits de la mer
Pêche : FranceAgriMer va publier de nouvelles études

Dans le compte-rendu du conseil spécialisé pêche et aquaculture, FranceAgriMer indique avoir…

Produits de la mer
L’huître espionne infiltre les parcs

Une huître en plastique fabriquée par la société ASM Seriplast, en Vendée, est à l’essai dans…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Lidl se réfère à la qualité de Monoprix, pas à ses prix

Le directeur des achats pour la France de l’enseigne allemande Lidl, Michel Biero, est revenu ce…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Carrefour s’engage en faveur des oeufs alternatifs

Carrefour France a annoncé hier son intention de cesser la commercialisation d’œufs issus d’…