Aller au contenu principal

Un rapport de l’Igas tire à boulet rouge sur le PNNS

« Le programme national nutrition santé (PNNS), initialement conçu en 2001, a peu évolué au fil du temps et ses limites sont aujourd’hui manifestes », conclu le rapport d’évaluation du PNNS 2011-2015 et du plan obésité de l’Inspection général des affaires sociales (Igas). Rédigé dès juillet 2016, mais longtemps laissé dans les tiroirs, ce rapport estime « qu’à vouloir avancer par consensus le PNNS n’a jamais été en capacité d’adopter des mesures dont l’efficacité est pourtant reconnue ». « En particulier, il a insuffisamment pris en compte les actions possibles sur l’offre, tant le pouvoir des lobbies de l’agroalimentaire est puissant » poursuivent ses auteurs, dont Dominique Voynet.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
PNNS 4 : proposition de taxe associée au Nutri-Score

Après le rapport Igas plus que sévère sur les trois derniers PNNS, le Haut Conseil de la santé…

Dossiers
Des objectifs ambitieux pour le PNNS 2018-2022

Depuis la mise en place en place du programme national nutrition santé (PNNS) en 2001, les…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Un amendement pour que le CNA coordonne le PNA et le PNNS

Le député LREM Jean-Baptiste Moreau, rapporteur du projet de loi Alimentation à l’Assemblée…

Les acteurs de l'agroalimentaire
« BBC sera bien dans les 50 % de produits durables, c’est une victoire »

Les Marchés Hebdo : Quelle est votre réaction à la…