Aller au contenu principal

Un premier tour de 5,5 M€ pour la start-up La Belle Vie

La start-up parisienne La Belle Vie, spécialisée dans la livraison rapide de produits d’épicerie mêlant produits artisanaux et de grande distribution, a concocté un premier tour de 5,5 millions d’euros. Elle s’est pour cela attirée les faveurs de Kima Ventures, de l’accélérateur ShakeUp Factory, et de plusieurs business angels (Julien Mangeard, CTO de Ventepricée, Louis Duclerc, CEO de LO Capital ou de Thibaut Faurès Fustel de Coulanges, CEO de Danelys). Lancée il y a deux ans et demi, La Belle Vie est passée de 0,25 million d’euros de chiffre d’affaires sa première année à 3 millions d’euros en 2017, et espère même quintupler ses revenus en 2018.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Autres filières, Bio
Alimentation infantile : Danone entre au capital de Yooji

La start-up Yooji, qui propose une offre d’aliments surgelés bio et portionnables pour les bébés…

Dossiers
Des solutions contre le gaspillage alimentaire

Certains grands groupes de restauration collective s’illustrent dans l’acquisition de start-up…

Viandes
Bell Food investit 2 millions d’euros dans une start-up

Le groupe suisse Bell Food a acquis une participation dans la start-up néerlandaise Mosa Meat,…

Les acteurs de l'agroalimentaire
L’Etat soutient l’investissement dans les protéines végétales

A l’occasion de l’inauguration du Sial, Stéphane Le Foll et Christophe Sirugue, secrétaire d’…