Aller au contenu principal

Tereos : la CGB s’oppose à l’exclusion des trois anciens élus

Le ton monte dans le secteur coopératif betteravier. Hier, la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB) a « déploré » dans un communiqué « que le conseil de surveillance de Tereos ait décidé d’exclure trois betteraviers suite à leur prise de position publique plutôt que de mettre en place les conditions d’une conciliation ». « Cette exclusion pose les questions de la garantie du pluralisme des opinions, de la possibilité des responsables agricoles à partager des visions pouvant être divergentes et au-delà de la relation entre un betteravier et son groupe sucrier », écrit le syndicat de producteurs. Evoquant de futures « difficultés personnelles lourdes pour ces chefs d’entreprises (induites par leur exclusion, ndlr) qui ont investi depuis de nombreuses années », et estimant que « rien ne leur a jamais été reproché en tant que producteurs de betteraves », la CGB, syndicat professionnel des trois producteurs, affirme « s’opposer fermement à cette exclusion ». Et prévient qu’ « elle mettra tout en œuvre pour les assister et rétablir leurs droits en tant que betteravier ». Contacté par Les Marchés, la direction de la communication de Tereos indique « entendre les propos » mais tient à souligner que ces exclusions ne visent pas à « sanctionner l’expression d’un point de vue qui peut-être divergent » mais « le dénigrement et le fait de partager des propos négatifs pouvant ternir l’image de Tereos ». Et de préciser avoir alerté à plusieurs reprises les trois ex-élus concernés.


En relation

Autres filières
Cristal Union inaugure l’arrivée du gaz dans sa sucrerie de Sainte-Emilie

Cristal Union et Sicae de la Somme et du Cambraisis, distributeur historique…

Autres filières
La Réunion : enlisement du conflit entre planteurs et Tereos

Le conflit qui oppose depuis la mi-mai les planteurs de cannes à sucre au…

Les acteurs de l'agroalimentaire
La Réunion : le bras de fer continue entre Tereos et les producteurs

Le conflit se durcit encore à La Réunion autour du prix de la tonne de canne…