Aller au contenu principal

Rachat de William Saurin par Cofigeo : l’affaire suspendue

L'Autorité de la concurrence a laissé le choix à Cofigeo de céder à un autre opérateur l'usine de Camaret-sur-Aigues (84) ou celle de Pouilly-sur-Serre (02). © DR

« Cette affaire est inhabituelle par certains aspects », avait prévenu Isabelle de Silva, présidente de l’Autorité de la concurrence, en présentant le 14 juin son injonction à Cofigeo de céder sa marque Zapetti et une usine pour être autorisé à reprendre les plats cuisinés du groupe Agripole, après le démantèlement du groupe Financière Turenne Lafayette.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
Le sort de Financière Turenne Lafayette bientôt réglé

Ce lundi 29 mai à 14h30 le tribunal de commerce de Paris doit examiner la reprise des activités…

Épicerie
Le tribunal valide la cession du pôle plats cuisinés de FTL

Le Tribunal de Commerce de Paris a homologué hier le plan de cession du pôle conserverie de…

Épicerie
Arterris voit grand pour La Belle Chaurienne

En octobre dernier, le tribunal de commerce de Paris donnait son accord pour la reprise de La…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Cofigeo sommé de vendre Zapetti, Le Maire s’interpose

Ce matin après plusieurs jours de discussions et sans accord avec l’industriel, l’Autorité de la…