Aller au contenu principal

Quel scénario pour 2035 ?

Quel avenir pour la filière française de la pêche maritime ? France Filière Pêche a confié à FranceAgriMer un exercice de prospective à l’horizon 2035. Publiée en février dernier, l’étude identifie quatre scénarios possibles. Dans le premier, « la filière pêche serre les rangs », les droits de pêche devenus privés partent à l’étranger ou sont menacés de préemption par les ONG, certains points de débarquement disparaissent, l’aval innove efficacement dans la transformation. Dans le scénario « la filière pêche se casse en deux », là aussi la filière pêche voit filer à l’étranger ses quotas devenus individuels. Elle reste cantonnée à un segment très haut de gamme, pendant que l’aval innove à base de poissons importés.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Dossiers
Le poisson frais moins pêché, toujours plébiscité

Les consommateurs demandent des produits de la mer plus pratiques et…

Dossiers
Améliorer la compétitivité hors prix

Dans une étude publiée par FranceAgriMer en juin 2016, les forces et les faiblesses de la…

Produits de la mer
Les pêcheurs français réunis face au Brexit

À Quimper, jeudi et vendredi prochains, les pêcheurs de France vont faire entendre que la pêche…

Focus produits
Coquilles Saint-Jacques : année exceptionnelle en Normandie

Des courants favorables et des températures propices pendant la reproduction, les conditions…