Aller au contenu principal

Pratiques commerciales déloyales : la proposition de Bruxelles « va dans le bon sens »

© EU/Thomas Padilla

« La proposition de la Commission va dans le bon sens. Elle montre que ce qui nous a conduits à mettre en œuvre les Etats généraux de l’alimentation est un constat partagé au sein de l’Union européenne », a déclaré Stéphane Travert, hier, lors du Conseil des ministres européens de l’agriculture réagissant à la proposition de directive européenne sur les pratiques commerciales déloyales affectant la chaîne d’approvisionnement alimentaire. Toutefois, il est indispensable que « les mesures envisagées au niveau européen ne remettent pas en cause l’efficacité des mesures d’ores et déjà en vigueur au niveau national », a insisté le ministre de l’agriculture français.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Réglementation
Agriculture et concurrence : des perspectives nouvelles en 2017 ?

L’adaptation du droit de la concurrence aux spécificités des filières…

Fruits et légumes
Fruits et légumes : l’OCM améliorée selon le Copa et la Cogeca

Les agriculteurs et coopératives d’Europe, représentés par le Copa et la Cogeca, encouragent le…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Consultation publique européenne sur la répartition de la valeur alimentaire

D’ici au 17 novembre, les agriculteurs, autres citoyens européens et opérateurs de la chaîne…

Autres filières
Pratiques déloyales dans les filières : le Copa-Cogeca demande une législation européenne

Le Copa et la Cogeca, représentant les coopératives au niveau de l’Union…