Aller au contenu principal

Pour faire face aux aléas, les coopératives se regroupent

Michel Prugue, président de Coop de France lors du congrès le 20 décembre dernier. © Coop de France

L’annonce d’un protocole d’accord entre les groupes coopératifs Triskalia et d’Aucy pour former une union de coopératives a fait grand bruit, le 12 décembre dernier. Avec des marques comme Prince de Bretagne, Paysan breton, Socopa, d’Aucy ou Cocotine, plus de 20 000 adhérents et 9 000 salariés, les deux coopératives affichaient en 2016 un chiffre d’affaires cumulé de 3,1 milliards d’euros.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Charcuterie-Traiteur
Cooperl reprend le pôle charcuterie-salaison de FTL

Hier, 15 juin, le Tribunal de commerce de Paris a arrêté le plan de cession du pôle charcuterie-…

Autres filières
Après la reprise de Leduc et Lubot, Cavac crée la filiale Vertys

Suite à la reprise des activités Leduc et Lubot, le groupe coopératif Cavac…

Charcuterie-Traiteur
En rachetant Madrange, Cooperl poursuit sa quête de valeur ajoutée

En intégrant les sociétés Madrange, Paul Prédault, Montagne noire, la Lampaulaise de salaisons,…

Autres filières
Loire Propriétés se renforce

Le groupe coopératif du Val de Loire a passé pour la première fois la barre…