Aller au contenu principal

Poules de réforme : réouverture du Congo

À l’export, les achats de l’Afrique de l’Ouest, notamment du Bénin, restaient dynamiques la semaine dernière, probablement grâce au bas niveau des prix de la viande de poule pratiqués sur le marché mondial actuellement. Par ailleurs, depuis le début de la semaine dernière, le Congo a de nouveau autorisé les volailles françaises, interdites pour raisons sanitaires depuis le début de l’influenza aviaire, fin 2015. Néanmoins, les opérateurs français vont devoir progressivement retisser les liens commerciaux, le marché étant occupé depuis par des concurrents (notamment turcs et polonais). Les besoins des abattoirs se montraient assez toniques et ils étaient aux achats, mais sans pratiquer de surenchère car les prix mondiaux ne leur permettaient pas.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs : la hausse des cours se poursuit

Le marché restait tonique vendredi.

Aviculture
Seuls les abattages de dinde progressent

Volaille : Sur les neuf premiers mois de l’année par rapport à la même période…

Aviculture
Œufs calibrés : regain de commandes avant le férié

Calibré : Le marché français de l’œuf calibré s’est activé avant le férié du 11…

Aviculture
Baisse marquée du coût de l’aliment depuis janvier

Volaille : Si l’été a été synonyme de bref rebond du coût de l’aliment, l’…