Aller au contenu principal

Poule de réforme : marché chargé, prix sous pression

Le marché de la poule pondeuse était chargé la semaine dernière. Les cours se sont tassés et pourraient se replier plus franchement à court terme. La chute des prix des œufs se traduit par un regain de propositions aux abattoirs, pour des lots à enlever à moyen terme mais aussi à très court terme. Si les premiers pouvaient encore être placés ces derniers jours — au prix de concessions tarifaires —, les seconds ne trouvaient pas preneur. Il faut dire que les outils s’estiment complets jusqu’à fin juin voire juillet. Difficile pour les abattoirs de répondre positivement aux nombreuses sollicitations en cette période synonyme de net retour au calme, avec la fin de la saison du frais, une demande industrielle correcte sans plus et un marché export toujours bataillé.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs : la hausse des cours se poursuit

Le marché restait tonique vendredi.

Aviculture
Seuls les abattages de dinde progressent

Volaille : Sur les neuf premiers mois de l’année par rapport à la même période…

Aviculture
Œufs calibrés : regain de commandes avant le férié

Calibré : Le marché français de l’œuf calibré s’est activé avant le férié du 11…

Aviculture
Baisse marquée du coût de l’aliment depuis janvier

Volaille : Si l’été a été synonyme de bref rebond du coût de l’aliment, l’…