Aller au contenu principal

Poule de réforme : les volumes s’étoffent

© Virginie Pinson

Le marché de la poule de batterie s’est montré plus animé la semaine dernière. Les réformes sont plus abondantes, certains éleveurs étant pressés avec l’arrivée des poulettes. En parallèle, on constate que les acheteurs étrangers ont déserté le marché français. Un contexte qui a permis aux abattoirs français de tenir leurs prix d’achat, qui ont peu évolué. D’autant plus que les marchés du frais et de la restauration collective marquaient le pas avec les vacances scolaires. La demande à l’industrie demeurait en revanche bien orientée. À l’export, le commerce manquait de tonus, les opérateurs ne sont pas parvenus pas à revaloriser leurs prix de vente en février.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs : changement d’ambiance avant le 14 juillet

Industrie : La demande des entreprises d’ovoproduits était…

Aviculture
Poule de réforme : le frais anime le marché

Avec l’annonce de températures plus hivernales dans les jours qui viennent, le commerce de la…

Aviculture
Œufs : la demande commence à avoir raison des prix

Globalement, le marché français restait déficitaire avant le week-end.

Aviculture
Œufs : la neige rend prudent mais l’industrie reste ferme

Industrie : L’offre reste ténue sur le marché des œufs français destinés l’…